Accueil / Documents / État de l’art sur les échangeurs compacts à minicanaux comme évaporateurs appliqués à la climatisation automobile

État de l’art sur les échangeurs compacts à minicanaux comme évaporateurs appliqués à la climatisation automobile

Résumé :
Les réglementations actuelles en matière de réfrigérant entraînent une réduction drastique de la quantité de fluide contenu dans les circuits frigorifiques et les pompes à chaleur. Le développement d’échangeurs compacts va dans le sens d’une réduction de la charge tout en améliorant l’efficacité de l’appareil.

Dans le domaine de la climatisation automobile, où la charge de réfrigérant est réduite et le problème d’encombrement primordial, la recherche de la compacité des échangeurs est constante. Actuellement, le condenseur et l’évaporateur sont issus de technologies différentes. L’évaporateur est la plupart du temps un échangeur à plaques et ailettes, tandis que le condenseur est constitué de tubes plats utilisant la technologie des mini-canaux (diamètre hydraulique de l’ordre du mm). Les puissances mises en jeu sont généralement inférieures à 10 kW.

Il est aujourd’hui envisagé d’utiliser la technologie des mini-canaux dans les évaporateurs. On considère généralement que les dimensions d’un mini-canal sont comprises entre 0,5 mm et 2 mm. Une recherche bibliographique sur les échanges thermiques en évaporation dans les mini-canaux et une étude des brevets existants sont présentées ici.

Auteur(s)
COLASSON Stéphane
Année
2002
 

Le document complet est uniquement disponible pour les adhérents "PREMIUM" du GRETh!

♦ Si vous êtes adhérent "PREMIUM" il est nécessaire de vous identifiez en cliquant ici.
♦ Si vous n'êtes pas adhérent "PREMIUM", vous pouvez consulter l'offre proposée par le GRETh en cliquant ici ainsi que les conditions d'adhésion en cliquant ici.

À propos de / du GRETh

GRETh
Le GRETh, fédère un collectif d'industriels dont l'activité est la fabrication d’échangeurs et d’équipements thermiques, les études d’ingénieries d’installations thermiques pour l’industrie et le bâtiment ainsi que l’exploitation de sites de production et de conversion d’énergie.