Accueil / Documents / Stockage massif d’électricité sous forme thermique

Stockage massif d’électricité sous forme thermique

Résumé :
Les travaux présentés dans cette thèse concernent un nouveau procédé de stockage d’électricité à échelle industrielle, sous forme de stockage de chaleur sensible. La chaleur est stockée dans deux échangeurs gaz-solide de grande taille appelés régénérateurs qui sont reliés à une paire de turbomachines (compresseur et turbine) formant ainsi un cycle thermodynamique. Selon le sens d’écoulement du fluide caloporteur, ce cycle est de type « pompe à chaleur » en stockage ou « moteur thermique » en déstockage. La modélisation complète du procédé a permis de caractériser son comportement dans un cas industriel, et de mettre en évidence les tendances principales du système.

Les performances prévues se rapprochent de celles des installations existantes les plus adaptées au stockage massif d’électricité, telles que le stockage hydraulique gravitaire. Une étude CFD a permis l’optimisation d’une géométrie de canal à obstacles destinée à intensifier l’échange thermique dans les régénérateurs et qui sera testée expérimentalement à la suite de cette thèse. Les préparatifs de cette expérience sont abordés et ses objectifs sont explicités.

Auteur(s)
DESRUES Tristan
Année
2011
Mots-clés
Stockage d’énergie, échange thermique, perte de pression, régénérateurs, cycle thermodynamique, pompe à chaleur, irréversibilités, turbomachines, rendement isentropique
 

Le document complet est uniquement disponible pour les adhérents "ESSENTIEL" ou "PREMIUM" du GRETh!

♦ Si vous êtes adhérent il est nécessaire de vous identifiez en cliquant ici.
♦ Si vous n'êtes pas adhérent, vous pouvez consulter l'offre proposée par le GRETh en cliquant ici ainsi que les conditions d'adhésion en cliquant ici.

À propos de / du GRETh

GRETh
Le GRETh, fédère un collectif d'industriels dont l'activité est la fabrication d’échangeurs et d’équipements thermiques, les études d’ingénieries d’installations thermiques pour l’industrie et le bâtiment ainsi que l’exploitation de sites de production et de conversion d’énergie.