Accueil / Documents / Optimisation des composants échangeurs dans les machines frigorifiques fonctionnant au dioxyde de carbone

Optimisation des composants échangeurs dans les machines frigorifiques fonctionnant au dioxyde de carbone

Résumé :
La découverte du trou dans la couche d’ozone puis du réchauffement globale de la planète ont conduit les politiques à s’intéresser à des solutions industrielles alternatives, moins nocives pour l’environnement. Dans cette situation, la réfrigération, au travers des fluides utilisés, est un acteur important de la pollution de l’atmosphère par des gaz chlorés, fluorés et/ou à effet de serre.

Parmi les solutions alternatives retenues, le CO2 est un candidat prometteur mais capricieux. Le développement de machines frigorifiques ou de conditionnement d’air fonctionnant au CO2 suppose en effet la modification du cycle thermodynamique classiquement utilisé dans ce domaine. L’optimisation des ces machines demande également une connaissance poussée des comportements thermohydrauliques du CO2 lors de son refroidissement dans la région supercritique.

Auteur(s)
BRUCH Arnaud
Année
2006
Mots-clés
Machines frigorifiques, dioxyde de carbone
 

Le document complet est uniquement disponible pour les adhérents "ESSENTIEL" ou "PREMIUM" du GRETh!

♦ Si vous êtes adhérent il est nécessaire de vous identifiez en cliquant ici.
♦ Si vous n'êtes pas adhérent, vous pouvez consulter l'offre proposée par le GRETh en cliquant ici ainsi que les conditions d'adhésion en cliquant ici.

À propos de / du GRETh

GRETh
Le GRETh, fédère un collectif d'industriels dont l'activité est la fabrication d’échangeurs et d’équipements thermiques, les études d’ingénieries d’installations thermiques pour l’industrie et le bâtiment ainsi que l’exploitation de sites de production et de conversion d’énergie.