Accueil / Documents / Développement, étude de performances et intégration de sondes thermiques pour la caractérisation de l’encrassement d’échangeurs tubulaires à courants croisés

Développement, étude de performances et intégration de sondes thermiques pour la caractérisation de l’encrassement d’échangeurs tubulaires à courants croisés

Résumé :
Depuis la fin des années 1970, les échangeurs de chaleur ont connu de nouvelles applications liées à la nécessité d’optimiser les dépenses énergétiques. L’encrassement de tels échangeurs est l’une des causes principales de leur perte d’efficacité thermique au cours de leur utilisation. En effet, l’encrassement constitue un problème économique et technologique majeur et fait intervenir des phénomènes physiques complexes. En dépit des efforts déployés depuis ces dernières décennies, les dispositifs de détection et de suivi de l’encrassement existants sont encore loin de renseigner sur le transfert de chaleur et de prendre en compte les phénomènes de dépôt mis en jeu.

Ainsi, le parti pris de notre étude a été de concevoir un capteur thermique le plus représentatif possible des conditions d’utilisation réelles afin d’établir un programme d’entretien efficace. A cet effet, deux capteurs localisés originaux, d’une technologie simple, adjoints à un traitement des données adapté, ont été développés. Ne perturbant que très peu les conditions auxquelles ils sont soumis, ils permettent d’obtenir des informations précises quasi instantanées sur les paramètres représentatifs du degré d’encrassement des échangeurs. Bien que les méthodes développées lors de cette étude soient adaptables à d’autres configurations, le choix, incontestablement restrictif, de travailler sur l’encrassement particulaire des échangeurs tubulaires à courants croisés, a été fait.

Le premier capteur, doté d’une excitation thermique interne, permet d’estimer non seulement le coefficient d’échange convectif mais aussi l’épaisseur du dépôt à partir d’une méthode d’estimation robuste en régime transitoire. Le second capteur permet d’estimer la répartition spatiale du coefficient d’échange convectif ainsi que celle de l’épaisseur de dépôt.

Ces capteurs permettent d’envisager de nouvelles perspectives d’études in situ d’encrassement en milieu industriel. Ils constituent un outil privilégié de maintenance prédictive.

Auteur(s)
PEREZ Laetitia
Année
2003
Mots-clés
Sondes thermiques, encrassement, échangeurs tubulaires, courants croisés
 

Le document complet est uniquement disponible pour les adhérents "ESSENTIEL" ou "PREMIUM" du GRETh!

♦ Si vous êtes adhérent il est nécessaire de vous identifiez en cliquant ici.
♦ Si vous n'êtes pas adhérent, vous pouvez consulter l'offre proposée par le GRETh en cliquant ici ainsi que les conditions d'adhésion en cliquant ici.

À propos de / du GRETh

GRETh
Le GRETh, fédère un collectif d'industriels dont l'activité est la fabrication d’échangeurs et d’équipements thermiques, les études d’ingénieries d’installations thermiques pour l’industrie et le bâtiment ainsi que l’exploitation de sites de production et de conversion d’énergie.